(3/4) 4 baisses de rentabilité d'un immeuble de rapport: la hausse de la taxe foncière

Mis à jour : avr. 23

Avez-vous observé la hausse d'une taxe foncière des immeubles de rapport depuis 10 ans ?

+30% en moyenne entre 2009 et 2019, soit 6 fois plus vite que l'inflation et 3 fois plus que la revalorisation des loyers selon l'UNPI.


Si vous avez prévu une rénovation lourde de votre immeuble de rapport, ajoutant notamment des "éléments de confort", c'est-à-dire des wc, baignoires/douches, cuisine, ou l'ajout d'un spa/piscine, préparez-vous à une hausse en conséquence.

Exemple personnel: pour 3 ajouts de cuisine et salle de bain, hausse de 35% !


Deux mauvaises nouvelles:


- la hausse va se poursuivre car les collectivités ont besoin de liquidités, suite au désengagement progressif de l'Etat et la suppression de la taxe d'habitation.


- la hausse des taxes foncières concernant les locaux professionnels et commerciaux vont bondir ! La fameuse et incompréhensible RVLLP, définie sur le site du Gouvernement, est très clair: réviser à la hausse les taxes foncières des locaux professionnels selon les loyers pratiqués actuellement...et non sur une base d'il y a plusieurs dizaines d'années. (note: certains services comme Fonciero analyse la possible baisse et renégocie votre taxe foncière professionnel)


Conclusion: votre immeuble prend de la valeur (zone patrimonial, rendement plus faible) et la taxe foncière reste en proportion, ou ce sera l'effet ciseau et donc une baisse de rentabilité au fil du temps.